>Question 9 : Pourquoi Craig Venter N’A PAS inventé d’être vivant synthétique ?

>Le 20 mai 2010, est sorti un article dans le magazine « Science », publié par l’équipe de Craig Venter, intitulé : « Creation of a Bacterial Cell Controlled by a Chemically Synthesized Genome » . Ce titre a de quoi faire bondir de stupeur : on parle bien de « Création » ! Que s’est-il donc passé dans les laboratoires du célèbre entrepreneur Venter ?? La vie a été crée ex nihilo ?
Retour en arrière  : Craig Venter est un généticien mondialement reconnu, qui a décrypté le génome d’un grand nombre d’organisme, du virus de la variole à la drosophile. Il a aussi mené une campagne pour le décryptage du génome humain (en utilisant son propre ADN !!), et a fini en même temps que le consortium international qui le concurrençait.
Ce n’est pas vraiment un enfant de coeur, et il ne fait pas tout ça juste pour la gloire : il est aussi (et surtout !!) connu pour breveter tout ce qui est brevetable en biologie, et la crainte de voir devenir payant des savoirs essentiels sur le génome humain a été grande.
Et on en arrive à ses travaux récents, sur les « organismes synthétiques ». Le but avoué est de créer de la vie « artificielle », c’est-à-dire recréer un organisme à part entière à partir de molécules synthétisées en laboratoire. Et de breveter chacune des étapes clés du processus.
Cette fois, il a en fait réussi (ce qui est une prouesse des biotechnologies) à reconstituer, re-synthétiser l’ADN complet d’un organisme vivant (mycoplasma mycoides), soit 1,08 millions de paire de base (si l’ADN est une échelle, cela représente 1,08 millions de barreau d’échelle !!). Une fois ce travail colossal réalisé, ils ont réussi à l’implanter dans une cellule de la même famille de « mycoplasme » (mycoplasma capricolum) dont le patrimoine génétique avait été retiré. Une autre prouesse est d’avoir modifié en partie la structure de cet ADN pour qu’il soit bien « accepté » par l’organisme hôte.
Le résultat : un organisme vivant, capable de se reproduire, aux mêmes caractéristiques que mycoplasma mycoides, mais commandé par l’ADN synthétique.
Le travail que cela a dû demander est colossal, la dextérité des chercheurs est impressionnante, les idées plus qu’astucieuses.
Cependant, on est très loin de la vie artificielle, et ce, pour deux raisons :

  • Seul l’ADN est synthétique, aucun autre composant n’est artificiel : ni les membranes cellulaires, ni tous les organites qui permettent en particulier de lire et traduire le code-barre qu’est l’ADN
  • L’ADN synthétique n’est pas une création : c’est une copie quasi identique de celui d’un organisme déjà existant.

 Se pose enfin la question de l’intérêt de son travail. C. Venter, qui développe dans son institut des OGM pour synthétiser des biocarburants (avec ExxonMobil), affirme que l’on pourra ainsi créer des organismes artificiels adaptés pour une application précise (dépollution, bio-carburants, …). De mon point de vue, je ne comprends pas ce que l’on pourrait faire de plus qu’avec des OGM, qui offrent déjà des possibilités infinies, et que l’on commence à maîtriser (en laboratoire tout au moins).
Reste la science pour la science, les brevets attachés à chacune des étapes clés du process, et surtout l’ego surdimmensionné de Craig Venter, un des plus grands (hélàs ?) généticiens de tous les temps.

About Mr Pourquoi

Ce blog est né il y a quelques années du désir de parler des sciences, de toutes les sciences, depuis les plus insignifiants phénomènes qu’on peut rencontrer dans la vie courante, jusqu’aux sujets de recherche les plus pointus, particulièrement en chimie, et pharmaceutique. Je suis agrégé de chimie, docteur en chimie organique, et actuellement prof en lycée en France, et aussi, (et surtout ! ) un père heureux d’une famille (très) nombreuse.
This entry was posted in actualité, article de recherche, biologie, Non classé. Bookmark the permalink.

4 Responses to >Question 9 : Pourquoi Craig Venter N’A PAS inventé d’être vivant synthétique ?

  1. Benjamin says:

    >Je te rejoins complètement sur le fait que Venter n'a pas créé la vie (pour la troisième fois…).En revanche, je voulais rebondir sur ta dernière phrase : pour moi, Venter est beaucoup de choses, mais pas un grand scientifique. Qu'a-t-il découvert? Rien. Non seulement séquencer n'est pas découvrir (en soi ça n'a aucun intérêt et n'apporte aucun nouveau concept), mais les séquençages auraient eu lieu sans lui (témoin le projet HUGO, ou les vagues de séquençages complets qui fleurissent dans les publications). Enfin, le contenu scientifique de ses derniers travaux me paraît bien maigre, leur principal apport est une mise au point technique.Parmi les plus grands généticiens de tous les temps, je citerais plutôt Mendel, Morgan, Watson, Crick, Jacob, Monod, Avery, Griffith et tant d'autres…

  2. la famille déjantée says:

    >Je me suis sans doute un peu emballé en parlant de Venter comme d'un très grand généticien, et même peut-être comme d'un très grand scientifique. Cependant, son équipe, en séquençant très rapidement des génomes importants, et à l'occasion de cet article en "construisant" un ADN long et complexe, ont apporté et apportent des contributions qui me semblent très importante en terme de nouvelles techniques, ou d'améliorations de celles existantes déjà. Disons alors qu'il s'agit d'une équipe de technicien hors pair. Et l'amélioration des techniques de "bio-engineering", et de la recherche de façon générale, est fondamental pour l'émergence de nouveaux concepts et de véritable avancée scientifique.

  3. Pingback: Le vitalisme est-il soluble dans la science (4) : Un nouveau vitalisme | Pourquoi le ciel est bleu…

  4. Pingback: [Flash Info Chimie] #10 Des canaux ioniques bio-inspirés | Pourquoi le ciel est bleu…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *