>Question 17 : L’aspartame, un danger mortel ?? une nouvelle imposture scientifique…

>Taper « aspartame danger » sur un moteur de recherche. Et là, vous vous demandez pourquoi vous n’êtes pas encore mort, ou cancéreux, ou épileptique… l’horreur quoi !
D’abord quelques lignes pour rétablir « UNE » (pas LA) vérité scientifique.
L’aspartame est un dipeptide (constitué de 2 acides aminés naturels, la phénylalanine et acide aspartique, la phénylalanine sous forme d’ester méthylique). Son pouvoir sucrant est d’environ 200 fois supérieur à celui du sucre. Lors de son ingestion, il est métabolisé immédiatement en phénylalanine, acide aspartique et méthanol.
La phénylalanine pose de grave problème pour les personnes atteintes de phénylcétonurie, une maladie grave, qui cause une mauvaise métabolisation de cet acide aminé, ce qui a des conséquence sur le système nerveux. Pour toutes les autres personnes, cet acide aminé naturel, présent partout n’a aucune action néfaste.
L’acide aspartique n’a aucune toxicité pour l’homme (sauf si il est inhalé lorsqu’il est sous forme de poudre blanche, où il est … irritant).
Le méthanol est un poison violent. En ingérer quelques grammes peut être mortel. C’est la présence de méthanol en quantité non négligeable dans l’absinthe qui a fait interdire cet alcool en France, et qui causait folie et cécité chez certains de nos plus grands poètes.
Cependant, il est assez vite métabolisé, et donc s’accumule peu dans les tissus. Il est présent naturellement à hauteur de 34 mg/Litre dans le jus d’orange, 100 à 300 mg/L de vin, …
Il représente 10 % de la masse d’aspartame. Selon les normes en vigueur, (au max. 1g d’aspartame/kg dans l’alimentation), on se retrouve avec 100 mg de méthanol par kg de nourriture… bien en-deçà des limites autorisées dans les autres aliments.

Mon interprétation de tout cela : il n’y a rien, de rien, de rien qui puisse justifier que cet édulcorant, au goût franchement pas terrible soit un tant soit peu toxique.

Et pourtant. Internet pullule d’article citant conférence et médecin affirmant, justifiant la dangerosité de cette substance.
On y trouve, en particulier, sur le site danger-sante.org (vraiment un site détestable d’après moi) et ailleurs un soi-disant résumé d’une soi-disante conférence dans un soi-disant congrès. Une honte :
 » Titre original : L’ASPARTAME le tueur silencieux
Document créé par Laurie MoserDocument reçu par e-mail.
Traduction du Sonology News No15
CONFÉRENCE MONDIALE SUR L’ENVIRONNEMENT, LA FONDATION DE LA SCLÉROSE EN PLAQUES ET LA FDA (Food and Drug Administration). »

  • « Sonology news » n’existe pas comme journal (ou alors Google ne le référence pas )
  • Je n’ai jamais trouvé la conférence mondiale sur l’environnement, sclérose en plaques… Quel titre absurde !!
  • Laurie Moser vend des produits anti-âge…
Ce document est repris des dizaines de fois sur des blogs, des sites presque sérieux , … !!
On trouve aussi que toute ces informations sont cachées par l’entreprise qui le commercialise, à savoir… Monsanto !

Revenons sur terre. Une étude scientifique a été publiée sur les conséquences de l’aspartame sur la santé de rats. Dans celle-ci, publiée en 2005, plusieurs affections étaient directement liées à la consommation d’aspartame. Non seulement cette étude venait contredire toutes les études précédentes, mais en plus, de graves biais (fréquences anormalement élevée chez tous les rats d’affections pulmonaires chroniques, absence de relation dose/effet, différences structurelles entre rats et hommes) ont été relevés par le groupe d’expert scientifique saisi alors par l’EFSA (autorité européenne de sécurité alimentaire).

Juste un petit rappel, en guise de conclusion. Le Rébaudioside A, cet édulcorant naturel, issus de la Stevia, a une dose maximale recommandée de 4 mg/kg/jour. L’aspartame a une dose recommandé, à pouvoir sucrant a peu près équivalent, de 40 mg.kg.jour. Soyons méfiant, préférons l’aspartame !


Sources :
Wikipedia bien sûr (articles Aspartame, Stevia, phénylcétonurie…) !
– M Soffritti, F Belpoggi, D Degli Esposti & L Lambertini, « Aspartame induces lymphomas and leukaemias in rats », dans Eur. J. Oncol.vol. 10, no 2, 2005, p. 107-116
http://www.efsa.europa.eu/EFSA/efsa_locale-1178620753816_1178620765743.htm
– http://www.danger-sante.org/category/aspartame-danger/ (ça me fait drôlement mal au coeur de mettre ce lien içi…)

About Mr Pourquoi

Ce blog est né il y a quelques années du désir de parler des sciences, de toutes les sciences, depuis les plus insignifiants phénomènes qu’on peut rencontrer dans la vie courante, jusqu’aux sujets de recherche les plus pointus, particulièrement en chimie, et pharmaceutique. Je suis agrégé de chimie, docteur en chimie organique, et actuellement prof en lycée en France, et aussi, (et surtout ! ) un père heureux d’une famille (très) nombreuse.
This entry was posted in chimie, medecine, Non classé, viepratique and tagged . Bookmark the permalink.

4 Responses to >Question 17 : L’aspartame, un danger mortel ?? une nouvelle imposture scientifique…

  1. G. Berteloot says:

    >Bonjour,Une petite précision, grâce aux anglo-saxons de Skepticality: il semble que les méfaits de l'absinthe aient été assez exagérés. En fait, si cette dernière a été interdite, c'est surtout à cause du très influent (à l'époque) lobby des producteurs de vin, qui perdaient leur main-mise sur le marché de l'alcool au profit de la fée verte.

  2. Joël PERRET says:

    >Bien Monsieur Berteloot, vous avez raison, ce sont bien les lobbies qui décident pour nous ce qui est bon et ce qui n'est pas bon. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle la stevia a été interdite si longtemps et si la DJA aujourd'hui est si basse par rapport à celle de l'aspartame… Alors belle démonstration ci-dessus, pas signée d'ailleurs. L'aspartame contient un poison mortel et un acide aminé non toléré par certaines personnes mais ce n'est pas grave, il n'y en a pas beaucoup !! Alors préférez l'aspartame parce qu'on peut en prendre 10 fois plus que la stevia toujours selon les recommandations pilotés par les lobbies… Et puis mangez du son, c'est bon pour les ânes… On a mis dans la constitution le principe de précaution et c'est amusant de voir que celui ci est utilisé dans des sens inverses selon que l'on parle d'aspartame ou de stevia… Quel monde ! Allez ce n'est pas grave soignez vous avec du MEDIATOR, on a mis 10 ans de plus que les Américains pour l'interdire, merci Servier….

  3. Martin T. (l'auteur) says:

    >Bonsoir. M Perret, suite à votre commentaire, je voudrais ajouter quelques précisions à mon article.Le premier concerne la phénylalanine et le methanol. La phénylalanine est un acide aminé qui se trouve partout, et les personnes qui ont cette maladie grave qu'est la phenylcétonurie ne doivent plus manger de viande, de pain, de légumineuse,… Bref, l'aspartame est pour eux un problème ridicule comparé aux difficultés qu'ils ont pour se nourrir…Le méthanol est un poison mortel, mais comme je le disais plus haut, pour l'éliminer, il faut se priver de vin, mais aussi de jus de fruits, etc…Monsanto ne commercialise plus l'aspartame depuis 2000 (voir son site internet)Les 2 plus grands promoteurs de la stevia en Europe seraient… Coca cola et pepsi, trop heureux de faire des boissons light à base d'édulcorant "naturel" ! quand on parle de lobbying…Enfin, le dernier paragraphe de mon message avait pour but d'interpeller les lecteurs, de façon (presque) humoristique ! Personnellement, je pense que s'il faut manger des aliments au goût sucré, mangeons du sucre, du vrai ! lui ne sera jamais toxique, et il correspond à un véritable besoin de notre organisme

  4. G. Berteloot says:

    >M. Perret,loin de moi l'idée de dire que nous sommes dirigés par les lobbys, mais plutôt de parler d'une idée reçue au sujet de l'absinthe (d'ailleurs, "pourquoi l'absinthe a t elle été interdite?" pourrait être une question intéressante pour l'auteur, si ça ne sort pas trop du cadre). Et vu la quantité d'aspartame que j'ingère chaque jour, je serai bien mal placé. Vu la quantité d'aspartame consommé chaque jour et depuis longtemps, le risque d'une catastrophe sanitaire semble écarté (ce qui n'empêche pas les précautions).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *