>Pourquoi ne faut-il pas laisser sa bière au soleil, ou la revanche du « skunky thiol » !

>La chimie, ça pollue, ça empoisonne, ça détruit la planète. Mais surtout, ça pue. Pour une fois, (et pour une fois seulement), je vais donner raison à ces détracteurs: La chimie, ça pue. Surtout quand on laisse une bière au soleil.

Alors là, il faut que je sois honnête. M’étant réellement mis à la bière que récemment, (préférant pour les apéros des suspensions colloïdales contenant eau, alcool et anisole), je n’ai jamais subi cette bière qui a tourné, qui sent vraiment mauvais… (envoyez moi en commentaires vos récits !) Par contre, perdu dans des articles de recherche en chimie organique, je suis tombé là dessus : la bière, trop longtemps au soleil, prend un goût, une odeur assez épouvantable. Mais qui est responsable de cette infamie ?
On lui a donné un nom, à ce terroriste, ce Jack l’éventreur de la détente au soleil, il s’appelle le « Skunky Thiol ». Oui, le Thiol Puant. Car il faut l’appeler par son nom.

Ici, je me dois de vous rappeler quelques notions de base. Ce qu’est un thiol tout d’abord.

Les thiols sont une famille de composés organiques (entendez par « organique » des molécules essentiellement constitués de carbone, d’hydrogène, d’oxygène, d’azote, et à l’occasion de phosphore, soufre, silicium), qui présentent un enchaînement d’atome précis, à savoir Carbone-Soufre-Hydrogène (C-SH). Oui parce qu’en chimie organique, on classe les molécules par famille, et non par masse, ou par nombre d’atome… Bref, il y a la famille des alcools, des acides carboxyliques, des amines, etc…
Revenons aux thiols. Cette famille n’a pas bonne réputation. Et oui, tous les thiols puent. c’est ainsi que la cystéine, un acide aminé contenant ce fameux assemblage C-S-H, est responsable de l’odeur d’oeuf pourri…

Mais ce fameux « skunky » thiol, qu’a t-il de particulier ? Tout simplement c’est la molécule la plus odorante pour l’homme qu’on connaisse… un milliardième de gramme dans un litre, et cela devient imbuvable… un gramme, et c’est environ un millier de piscines olympiques contaminées …

En fait, certains constituants issus du houblon, les isohumolones, qui donne en partie le goût amer à la bière, peuvent se dégrader en présence de lumière. Certains rayonnements, dans l’ultra-violet, excitent ces molécules, qui se coupent, en plusieurs morceaux, et, au grès des recombinaisons chimiques ce malodorant  3-méthylbut-2-ène-1-thiol est produit…
Préconisation des auteurs de l’article scientifique* en question (et la mienne) : la bière doit être consommée tout de suite !! Joyeux dimanche au soleil !

Source : Burns et al. Chem. Eur. J 2001, 7, 4553-4561

* J’exagère un peu…

About Mr Pourquoi

Ce blog est né il y a quelques années du désir de parler des sciences, de toutes les sciences, depuis les plus insignifiants phénomènes qu’on peut rencontrer dans la vie courante, jusqu’aux sujets de recherche les plus pointus, particulièrement en chimie, et pharmaceutique.

Je suis agrégé de chimie, docteur en chimie organique, et actuellement prof en lycée en France, et aussi, (et surtout ! ) un père heureux d’une famille (très) nombreuse.

This entry was posted in article de recherche, bière, chimie, chimie organique, Non classé, skunky thiol, viepratique. Bookmark the permalink.

3 Responses to >Pourquoi ne faut-il pas laisser sa bière au soleil, ou la revanche du « skunky thiol » !

  1. la famille déjantée says:

    >Ohlala mais je viens de me souvenir que c'était le sujet de ton projet bibliographique à l'ENS en licence!!!!Incroyable!!! Quelle persistance du but!!!

  2. Pingback: Cinq remèdes homéopathiques QUI MARCHENT ! | Pourquoi le ciel est bleu…

  3. Pingback: [Flash Info Chimie] #48 Une application Android pour tester la fraîcheur de sa bière | Pourquoi le ciel est bleu…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *