>Pourquoi ça mousse lorsqu’on met de l’eau oxygénée sur une plaie ?

>Un des reflexes de nos (grand)-parents, c’était de nous désinfecter les petit bobos avec de l’eau oxygénée. Ça pique un peu, et surtout ça mousse. Quand on est petit, ça suffit largement pour se sentir mieux… (Quand on est adulte, il en faut un peu plus, c’est bien connu, les adultes sont des grands sensibles…). Mais au fait, pourquoi ça mousse ??

L’eau oxygénée est en fait une solution de peroxyde d’hydrogène (H2O2) dans de l’eau. Et ce peroxyde d’hydrogène, comme tous les peroxydes, est instable (ne regardez tout de même pas votre bouteille d’eau oxygénée de pharmacie ou pour vos lentilles comme si c’était un explosif, à cette concentration là, il n’est pas dangereux). Il se « dismute » facilement, en eau et dioxygène :

C’est pour ça que les bouteilles ne se conservent pas très longtemps, surtout une fois ouverte. Et c’est pour ça, indirectement, que ça mousse… 
En fait, cette réaction chimique est lente, très lente… Il faut plusieurs semaines pour qu’à température ambiante, l’eau oxygénée ne le soit plus. Mais comme la plupart des réactions chimiques, on peut l’accélérer, en chauffant, ou en la « catalysant ». Sans rentrer dans les détails de ce qu’est la catalyse, il s’agit içi de rajouter un composé qui va « activer » le peroxyde d’hydrogène et permettre une dismutation en quelques secondes. Plusieurs espèces chimiques sont des bons catalyseurs de la réaction : les ions Fer(III) (ceux présents dans la rouille), le platine métallique par exemple. Et puis il y a les « catalases », protéines déjà évoquées dans le billet sur le stress et le cancer. La raison d’être de ces enzymes, c’est justement de débarasser le corps d’un excès de peroxyde d’hydrogène. Et bien sûr, il y en a plein dans le sang ! La mousse est donc liée à une réaction enzymatique de dismutation du peroxyde d’hydrogène par les catalases présentes dans la circulation sanguine. (ça, c’était pour la jolie phrase de fin). 
Si vous êtes en vacances, et que vous vous ennuyez sous la pluie, vous n’êtes pas obligés de vous saigner pour reproduire l’expérience : des catalases, il y en a aussi dans le foie d’animal ,jus de navet et dans d’autres légumes… A vous de voir lesquels !

About Mr Pourquoi

Ce blog est né il y a quelques années du désir de parler des sciences, de toutes les sciences, depuis les plus insignifiants phénomènes qu’on peut rencontrer dans la vie courante, jusqu’aux sujets de recherche les plus pointus, particulièrement en chimie, et pharmaceutique.

Je suis agrégé de chimie, docteur en chimie organique, et actuellement prof en lycée en France, et aussi, (et surtout ! ) un père heureux d’une famille (très) nombreuse.

This entry was posted in catalase, chimie, eau oxygénée, medecine, Non classé, viepratique. Bookmark the permalink.

2 Responses to >Pourquoi ça mousse lorsqu’on met de l’eau oxygénée sur une plaie ?

  1. oli66 says:

    >pouah!! du jus de navet 🙁 je préfère encore me faire saigner… bel exemple de chimie quotidienne, essentielle et plaisante.

  2. jmcourty says:

    >Tout à fait, il y a vraiment plein d'énergie dans l'eau oxygénée. Avec 40 litres d'eau oxygénée à 95% dans le dos vous pouvez faire assez de mousse pour voler 40 secondes. http://http://blog.idphys.fr/2011/un-reacteur-sur-le-dos/ . Mais comme utilisateur, je préfère l'application bien tranquille discutée dans ce post.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *