Après Ebola… La rougeole ? Vers un désastre sanitaire que la vaccination peut éviter

C’est un appel à la mobilisation générale qui a été lancé par une équipe d’épidémiologistes le 13 mars, dans un article de la revue Science. Alors que l’épidémie due au virus Ebola reflue nettement, un nouveau désastre sanitaire se profile, et pourrait causer le décès de dizaines de milliers de personnes.

Les systèmes de santé des pays les plus touchés sont dévastés. En particulier, les campagnes de vaccinations contre la rougeole, la délivrance des médicaments anti-paludéens, anti-HIV, anti-tuberculeux sont à l’arrêt. L’article porte plus précisément sur la rougeole, qui pourrait faire jusqu’à 16000 morts en Sierra Leone, au Libéria et en Guinée.

En se basant sur de nombreuses données (de l’OMS et d’autres organisations), les auteurs ont évalué précisément le nombre d’enfants non vaccinés contre la rougeole dans ces trois pays avant Ebola, et établi des projections pour 6 mois, 12 mois, et 18 mois d’interruption des campagnes de vaccination.

A : situation avant Ebola B à D : situation prédite par les auteurs après 6, 12, et 18 mois d'interruption des campagnes de vaccination

A : situation avant Ebola
B à D : situation prédite par les auteurs après 6, 12, et 18 mois d’interruption des campagnes de vaccination

Si rien n’est fait rapidement, c’est bien le modèle à 18 mois qui risque de s’appliquer : il est prévu entre 127 000 et 227 000 cas supplémentaires de rougeole, conduisant à 2000 à 16 000 morts supplémentaires. La fourchette haute est privilégiée, compte tenu de la malnutrition et les déficits en vitamine A qui accompagnent cette crise.

Pendant et après chaque crises sanitaires majeures, où les campagnes de vaccinations sont stoppées, les épidémies de rougeole se multiplient : guerre civile en Haïti dans les années 90, éruption du Pinatubo en 91, guerre actuelle en Syrie… Les exemples, hélas, ne manquent pas. Pourtant, certains, aux USA comme en France, s’inquiètent de cette vaccination responsable, pour eux, d’effets secondaires inacceptables. Cette étude est l’occasion pour donner, à nouveau, quelques informations sur le sujet. Cette maladie a fait près de 150 000 morts en 2013. Il s’agit d’une infection virale, pour laquelle on ne dispose pas de médicaments anti-viraux, qui est extrêmement contagieuse. La rougeole n’est pas une maladie anodine : le taux de mortalité est de 2 à 3 pour mille dans les pays occidentaux, et de 5 à 10 % chez les enfants dans les pays en développement. Globalement, grâce à la vaccination, le nombre de décès a été divisé par 15 depuis 1980. Des centaines de millions de vie épargnées. Qu’est-ce qui est inacceptable ? Les effets secondaires du vaccin ? Ou cette énorme mortalité évitable ?

D’autant que ce vaccin est bien évalué (1 milliard de personnes vaccinées…), très peu cher, et efficace dès la première dose (même si l’administration d’une seconde est nécessaire pour une immunité complète). De plus, il n’existe pas de réservoir autre que l’humain, ce qui permet d’imaginer une éradication totale de la maladie, comme cela a pu être fait pour la variole. Cela faisait d’ailleurs partie des objectifs pour 2020 de l’OMS, hélas revus à la baisse.

Dans cette étude, les épidémiologistes rappellent aussi que cette interruption de vaccination concerne aussi la poliomyélite et la tuberculose. Pour 10 000 morts d’Ebola, combien de morts évitables par la vaccination à venir ?

Sources :

OMS : Rougeole

– « Reduced vaccination and the risk of measles and other childhood infections post-Ebola » Saki Takahashi et al. Science 347, 1240 (2015)

About Mr Pourquoi

Ce blog est né il y a quelques années du désir de parler des sciences, de toutes les sciences, depuis les plus insignifiants phénomènes qu’on peut rencontrer dans la vie courante, jusqu’aux sujets de recherche les plus pointus, particulièrement en chimie, et pharmaceutique. Je suis agrégé de chimie, docteur en chimie organique, et actuellement prof en lycée en France, et aussi, (et surtout ! ) un père heureux d’une famille (très) nombreuse.
This entry was posted in actualité, article de recherche, Non classé, santé and tagged , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Après Ebola… La rougeole ? Vers un désastre sanitaire que la vaccination peut éviter

  1. Pingback: Après Ebola… La rougeole ? Vers u...

  2. Pingback: Après Ebola… La rougeole ? Vers u...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *